Estampes non gravées d’Estampine

L’estampe est l’impression d’une surface qui a été gravée, à l’aide d’un burin ou d’un mordant. La matrice traditionnellement est en bois, métal ou linoléum et elle est imprimée sur un support papier.

La technique de l’estampe non gravée est un processus d’impression mais aussi de prises d’empreintes de matières différentes juxtaposées ou partiellement superposées afin de créer des inégalités et donc des creux.

Les avantages de cette technique sont multiples car elle permet de :

  • composer une matrice en partant d’un support en plexiglas, linoléum ou carton sur lequel on dépose des matières qui sont mobiles et réutilisables après la réalisation de l’estampe,
  • varier les formats de compositions puisque l’on n’est pas réduit au carré ou au rectangle de la plaque,
  • travailler avec différentes couleurs,
  • composer avec des matières encrées et des matières non encrées dont on ne fera que prendre l’empreinte blanche.

Les matières utilisables sont à l’infini, étant donné que l’on peut utiliser des cartons, papiers divers et notamment du papier de verre, des textiles mais aussi des surfaces plastiques ou des végétaux.

Il est possible de profiter du premier tirage pour faire une copie immédiate en repassant l’œuvre sous la presse ou simplement en appliquant une nouvelle feuille que l’on presse avec les mains ou que l’on écrase avec une cuiller.

20160214_142042 (1)

METHODE

Prendre une plaque de plexiglas par exemple, disposer par exemple des feuilles d’arbre et des textiles sur la plaque. Une fois la composition réalisée, vous choisissez des encres de couleurs différentes que vous allez appliquer au pinceau sur les matières disposées. Le rouleau ne peut être utilisé que pour couvrir le fond ou pour couvrir certaines matières solides si souhaité.

Pour assurer un meilleur encrage, il est bon de mélanger l’encre avec de l’huile de lin. Si l’encre est très diluée il y a un risque que l’encre ne coule lors du tirage car elle sera chassée par le rouleau de la presse, il faut donc trouver le bon dosage et éventuellement faire des tests au préalable.

Une fois l’encrage terminé, placer la plaque sur le plateau de la presse, la feuille d’impression sur la plaque, mettre plusieurs couches de papier journal ou de protection papier contre les éventuels débordements d’encre et recouvrir d’un ou deux langes pour assurer une bonne épaisseur. Plus la presse sera serrée plus les empreintes seront profondes; il est bon à nouveau de doser pour ne pas abimer la feuille d’impression surtout si vous utilisez du papier de verre avec un gros grain car il va s’incruster dans le papier.

CONSEILS

Je préfère utiliser une plaque de plexiglas qui a une dimension inférieure à celle de la feuille d’impression pour que le bord du plexiglas laisse une empreinte sur la feuille d’impression lors du tirage. C’est une manière d’encadrer l’œuvre.

Il est recommandé de ne pas mouiller la feuille d’impression car l’encre risque de couler.

 

écrit par ESTAMPINE